Les milliers de chercheurs et les 50.000 touristes qui se rendent chaque année en Antarctique risquent de rompre l’équilibre de ses fragiles écosystèmes en apportant avec eux plantes et insectes. Rapportage interpellant de la RTBF – lire plus.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *